Créateurs d’automobiles : la gestion des designers chez Renault

Le Quément, P. 2005. Créateurs d’automobiles : la gestion des designers chez Renault. Journal de l’École de Paris du management. Déc. 2005.

Design industriel
Tous les objets qui nous entourent ont été fabriqués en série par des machines dans des usines. Ce sont tous des produits industriels. Aucun de ces objets ne se contente de remplir des fonctions purement utilitaires, tous cherchentà établir des liens affectifs avec nous.

Une équipe de designers multiculturelle

Le design est ce que font les designers.

Pour nous, un bon élément doit présenter quatre qualités :

  • Il est passionné par le produit automobile
  • Il maîtrise un moyen d’expression visuelle, le plus souvent le dessin, parfois le modelage
  • Il a le sens du travail en équipe
  • Il a du talent

Le management du design chez Renault

Gérer le design, c’est gérer les designers, c’est aussi gérer cet ensemble complexe et son intégration dans l’entreprise.

Une vision: la francité Renault

Une vision sert à deux choses :

  • Une source de motivation et d’inspiration puissante
  • Un guide pour la prise de décision, permettant de mettre en phase toutes les directions d’une entreprise ou tous les services d’une direction.

Une vision n’est pas une stratégie.

Quand il s’agit d’art, de musique, de littérature, de pensée, la mondialisation culturelle n’est pas homogénéisante. Il se constitue de grandes vagues transculturelles qui favorisent l’expression des originalités nationales en son sein. Le métissage a toujours recréé de la diversité tout en favorisant l’intercommunication.
Edgar Morin

Une organisation créatrice

Le design Renault est organisé autour de métiers et de projets, avec une nette priorité aux métiers.

Une organisation plate, de manière à pouvoir être le plus souvent sur le terrain, dans les studios et dans les ateliers avec mes designers.

Rattachement au président-directeur général

Le lien direct entre le chef d’entreprise et le directeur du design est fondamental dans une entreprise qui a l’ambition d’être créatrice.

La rigueur d’une organisation performante

Une organisation créatrice doit d’abord être une très bonne organisation.

Une très bonne organisation est un corps social capable de réagir comme un seul homme, un corps dont tous les membres remplissent des fonctions rigoureusement coordonnées les unes avec les autres en fonction d’objectifs communs.

Elle doit aussi être capable d’évoluer en évitant la sclérose bureaucratique, de s’adapter à un environnement changeant, au progrès des sciences et des techniques d’organisation.

Le droit d’être des bad boys

Être créatif, en design, c’est quelquefois, trop souvent peut-être, refuser le consensus, contester l’ordre établi, refuser d’exécuter les ordres et donc créer du désordre, se désolidariser du reste de l’organisation, sortir du cadre, prendre le risque de l’incompréhension générale et de l’isolement.

Il est possible que le client potentiel n’ait pas ressenti un manque : personne ne savait désirer une machine à photocopier ou un ordinateur jusqu’au moment où ceux-ci devinrent disponibles.
Peter Drucker

Détecter les tendances et stimuler la créativité

Tendre l’oreille, oui, mais de façon à toujours ménager une distance.

  • détecter les tendances à venir, en matière d’attentes et d’exigences de la clientèle;
  • stimuler, alimenter et renouveler la créativité de nos équipes.

Les concepts-cars, des réservoirs à idées

Une innovation est une rupture qui se produit dans le domaine des sciences et techniques, c’est-à-dire aussi bien les mathématiques, la thermodynamique ou la métallurgie que les sciences et techniques dites humaines: psychologie, sociologie…

Ils offrentà nos jeunes designers l’occasion de faire l’expérience de projets presque complets.

Les concept-cars sont une source de stimulation pour nos designers qui ont la possibilité de participer à la compétition lancée en interne à chaque nouveau projet.

Stimuler la créativité

L’ouverture à d’autres environnements, à d’autres domaines, est nécessaire.

Mais que des designers (et des modeleurs) travaillent ensemble au même endroit en permanence constitue un risque de pensée unique pour l’entreprise.

En outre, ils ont besoin d’un environnement culturel : la ville.

Des centres-satellites pour renouveler l’inspiration

Nous voulons accompagner au plus près le déploiement de notre groupe à l’international, et que nous cherchons de nouvelles sources de créativité.

Des partenariats comme sources de créativité

Les sources de créativité peuvent prendre des formes multiples. Par exemple des études ponctuelles réalisées avec des partenaires.

Le projet fut rafraîchissant pour les équipes impliquées.

Ouverture à 360°

Nous encourageons nos designers à observer le monde et ses évolutions.

Cela passe par la mise à disposition de quantité d’ouvrages, de revues, de documents iconographiques, de vidéos, sur des thèmes aussi variés que l’architecture, la mode, le mobilier, l’art…

Nous multiplions les sources d’influence et cultivons les synergies créatives à l’extérieur de notre champ d’application.

Ils en ramènent une vidéo et une publication interne visant à partager avec le reste de l’entreprise ce qu’ils ont vu et ressenti. Le but de ce programme de formation continue est aussi de cultiver l’esprit d’analyse et la curiosité, d’aiguiser l’appétit en information et en échanges, de maintenir la créativité au plus haut degré d’exigence aussi bien chez nos designers qu’au niveau du management.

Débat

Est-ce une obligation, quand on veut faire économique, de faire désuet, pour ne pas dire laid ?

Les contraintes sont les meilleures amies des designers
Charles Eames

À partir d’un certain niveau, elles peuvent devenir un véritable handicap.

Divergence créative et indispensable convergence

Le management de la convergence est essentiel car nous devons sortir des produits et que le succès de notre travail n’existe que si un véhicule a été lancé et s’il marche bien.

L’angoissant, c’est de ne pas connaître le client.

Le rôle de la direction du produit ou du marketing est d’identifier le client, de mieux comprendre ses attentes, émotionnelles, psychologiques, parfois inattendues, parfois non encore affirmées.

Nous nous efforçons d’avoir un certain nombre de propositions, parfois huit ou neuf. Ma mission consiste à ce qu’il y ait une très forte richesse dans l’offre.

Individus et collectif

Le design reste traditionnellement individuel chez Renault, mais le travail en équipe est aujourd’hui une composante essentielle du métier.

Cela tient surtout au talent de l’encadrement et à notre culture, qui permettent aux jeunes de s’exprimer. Le rôle du directeur de gamme est de transmettre son savoir à de jeunes designers qui ont l’élan.

Des tempéraments d’artistes

L’affectif est très important dans notre métier.

L’environnement est fondamental dans l’expression de la créativité des designers.

Échecs et pression

Dans la recherche de nouveaux produits, il y a une approche par l’évolution et une approche par la rupture. Dans un cas, on améliore le produit marginalement, dans l’autre, on propose radicalement autre chose.

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Currently in toolbox? 1...
Top